Neuroplasticité et thérapeutique

Le contenu de cette rubrique en français est destiné au grand public. Pour plus d’informations sur nos thématiques de recherches, nous invitons les professionnels à se rendre sur la version anglaise de cette rubrique.

 

Equipe :

Titulaires:

Alexandra Benchoua : Responsable d’équipe, Directrice de recherche (CECS)

Laure Chatrousse: Chercheur associé (CECS, Troubles neurologiques des maladies neuromusculaires)

Claire Boissart : Ingénieur associé (CECS, Neurogenèse des neurones dopaminergiques, Maladie de Lesch-Nyhan)

Louise François: Ingénieur associé (CECS, Autismes d’origine génétique, Troubles neurologiques des maladies neuromusculaires)

Marie Lasbareilles: Pharmacien, Etudiante en thèse (UEVE, Neurogenèse des neurones dopaminergiques)

 

Stagiaires:

Antoine Aubert, Master 1

Romane Zyguel, Licence 2

 

 

Les recherches de l’équipe sont axées sur l’utilisation des cellules souches pluripotentes (embryonnaires ou induites) pour modéliser le développement du cerveau humain et les maladies touchant celui-ci.

Notre équipe met au point des protocoles de différenciation des cellules souches en  différents types de cellules cérébrales, y compris en neurones, en s’attachant à reconstituer in vitro les étapes clé du développement humain et de la plasticité cérébrale. Ces modèles cellulaires, en 2 ou 3 dimensions, sont ensuite utilisés pour étudier l’influence de mutations génétiques causales de maladies dites neurodéveloppementales, qui se caractérisent par des atteintes neurologiques et psychiatriques sévères chez de tout jeunes enfants. Nous travaillons en particulier sur des formes génétiques de troubles du spectre autistique (mutations SHANK3), sur la maladie de Lesch-Nyhan (HGPRT) et sur les atteintes neurologiques retrouvées dans certaines formes de myopathies (myopathie de Duchenne et de Becker, mutations du gène DMD).

Nous utilisons les techniques de criblage à haut débit et à haut contenu pour identifier des composés pharmaceutiques susceptibles de corriger les anomalies provoquées par ces différentes mutations, puis travaillons en partenariat avec les cliniciens et des industriels pour tester ces approches chez les enfants concernés par ces maladies.

Pour en savoir plus

 

Boissart C, Nissan X, Giraud-Triboult K, Peschanski M, Benchoua A.

MiR-125 potentiates early neural specification of human embryonic stem cells.

Development. 2012 Apr;139(7):1247-57.

 

Boissart C, Poulet A, Georges P, Darville H, Julita E, Delorme R, Bourgeron T, Peschanski M, Benchoua A.

Differentiation from human pluripotent stem cells of cortical neurons of the superficial layers amenable to psychiatric disease modeling and high-throughput drug screening.

Transl Psychiatry. 2013 Aug 20;3:e294.

 

Georges P, Boissart C, Poulet A, Peschanski M, Benchoua A.

Protein Kinase-A Inhibition is Sufficient to Support Human Neural Stem Cells
Self-Renewal.

Stem Cells. 2015 Aug 24.

 

Darville H, Poulet A, Rodet-Amsellem F, Chatrousse L, Pernelle J, Boissart C, Héron D, Nava C, Perrier A, Jarrige M, Cogé F, Millan MJ, Bourgeron T, Peschanski M, Delorme R, Benchoua A.

Human Pluripotent Stem Cell-derived Cortical Neurons for High Throughput Medication Screening in Autism: A Proof of Concept Study in SHANK3 Haploinsufficiency Syndrome.

EBioMedicine. 2016 Jul;9:293-305.

 

Ruillier V, Tournois J, Boissart C, Lasbareilles M, Mahé G, Chatrousse L, Cailleret M, Peschanski M, Benchoua A.

Rescuing compounds for Lesch-Nyhan disease identified using stem cell-based phenotypic screening.

JCI Insight.2020 Feb 27; 5(4).