Offre d’emploi pour un laboratoire partenaire : Ingénieur(e) d’Étude microfabrication en salle blanche et culture cellulaire ( CDD )

Les maladies dégénératives de la rétine entraînent à terme de façon irrémédiable la cécité. La médecine régénérative à base de cellules souches est une solution thérapeutique très prometteuse dans ce domaine. Le projet eRETINA pour lequel l’offre de poste est proposée a pour objectif d’étudier et de développer une nouvelle génération de tissu rétinien réalisé par bio-ingénierie. Ces tissus destinés à être greffés seront constitués de membranes biocompatibles micro-structurées et fonctionnalisées à base de polymères et de couches de photorécepteurs et de cellules de l’épithélium pigmentaire rétinien.

 

Missions

Dans le cadre du projet de recherche eRETINA, le centre de Nanosciences et de Nanotechnologies (C2N, UMR9001) recrute un ingénieur d’études qui aura en charge le développement et la mise au point de procédés de microfabrication en salle blanche pour la réalisation de membranes micro-structurées ainsi que la conduite de protocoles de culture cellulaire.

Le projet eRETINA est le fruit d’une collaboration avec le Centre d’Etude des Cellules Souches (CECS) /I-Stem, et l’Institut de la vision (Dr Olivier Goureau). Les procédés de microfabrication porteront sur la microstructuration et la fonctionnalisation de membranes à base de polymères biocompatibles ou de nouveaux matériaux biodégradables. ayant pour objectif final la reconstruction de tissus rétiniens à partir de cellules souches pluripotentes humaines en s’appuyant sur les membranes micro-structurées réalisées au C2N.

Activités

  • Conduite de procédés de microfabrications en salle blanche pour la réalisation de membranes microstructurées à base de polymères biocompatibles. Les procédés de microfabrication porteront principalement sur les techniques de micromoulage, de lithographie, de gravure, et de caractérisation comme la microscopie électronique à balayage.
  • Développer de nouveaux procédés de micromoulage pour fonctionnaliser des membranes à partir de nouveaux matériaux biodégradables.
  • Participer aux protocoles de cultures cellulaires : culture de cellules souches pluripotentes humaines, différenciation de ces cellules en cellules de la rétine et caractérisation de celles-ci (imagerie, PCR, cytométrie).

 

Compétences et connaissances souhaitées

  • Connaissances générales en biologie cellulaire. Compétences en culture cellulaire et méthodes d’analyses d’échantillons biologiques (microscopie, immunofluorescence, méthodes de biologie moléculaire,…)
  • Des connaissances en micro et nanofabrication et particulièrement pour les techniques de dépôt, de gravure, et de caractérisations seront appréciées.
  • Connaissances générales en chimie.
  • Qualités souhaitées : travail en équipe ; autonomie, capacité à apprendre de nouvelles technologies, veille technologie (publications scientifiques en anglais), exposer ses résultats.

 

Contexte de travail

Le C2N est une unité mixte (UMR9001) entre le CNRS et l’Université Paris-Saclay structurée en 4 départements et héberge une salle blanche de 2900 m2 dédiée aux procédés de micro-nanofabrication, à la croissance, à l’épitaxie et la caractérisation des matériaux.

I-Stem est le plus grand laboratoire français de recherche et de développement dédié aux cellules souches pluripotentes humaines, d’origine embryonnaire ou obtenues par reprogrammation génique. I-Stem fait partie de l’Institut des Biothérapies des Maladies Rares, directement financés par l’AFM-Téléthon.

Informations générales

  • Lieu de travail: Palaiseau,
  • Type de contrat: CDD Ingénieur(e) d’Etude,
  • Durée du contrat: 10 mois,
  • Date d’embauche: Février 2023,
  • Rémunération: 1650 € net par mois,
  • Niveau d’études souhaité: Bac +5.

Contacts

C2N

Frédéric Hamouda ( frederic.hamouda[AT]c2n.upsaclay.fr )

CECS / I-Stem

Christelle Monville ( cmonville[AT]istem.fr )

Karim Ben M’Barek ( Kbenmbarek[AT]istem.fr )