Le syndrome de Hutchinson-Gilford, Progeria : Rajeunir les anciens médicaments pour lutter contre le vieillissement accéléré

 

Et si la prochaine génération de traitements efficaces se cachait dans la pharmacopée actuelle ?

L’identification de nouvelles applications pour des médicaments existants, également appelée processus de repositionnement ( drug repurposing ) ou de redécouverte de médicaments, est une stratégie très efficace et peu coûteuse. Apparue pour la première fois il y a près d’un siècle, la réadaptation de médicaments est devenue une option thérapeutique précieuse pour les maladies qui ne disposent pas de traitements spécifiques, notamment les maladies rares. Cette étude, menée par l’équipe Maladies du vieillissement à IStem, se concentre sur le syndrome de Hutchinson-Gilford progeria (HGPS), une maladie génétique rare qui induit un vieillissement accéléré et précoce, pour laquelle la réadaptation des médicaments a conduit à la découverte de plusieurs traitements potentiels au cours de la dernière décennie.

 

 

Auteurs :
Solenn M Guilbert, Déborah Cardoso, Nicolas Lévy, Antoine Muchir et Xavier Nissan

 

DOI (lien) : 10.1016/j.ymeth.2020.04.005