Ma thèse en 180s’ 2020 : Élise Hérardot, apprentie chercheuse au cœur de la thérapie cellulaire.

 

 

 

Doctorante en immunologie à IStem, Élise Herardot s’intéresse à la « reconstitution d’une rétine par bioingénierie à base de cellules souches pluripotentes humaines pour le traitement de maladies affectant la vision » aux côtés de Karim Ben M’Barek et Christelle Monville.

Dans ce contexte, elle a participé à la finale de Ma Thèse en 180s de l’Université Paris-Saclay en mars 2020.

Venez découvrir son parcours avec les interviews de paris saclay et de l’ université d’Évry .