Criblage à haut débit

Le contenu de cette rubrique en français est destiné au grand public. Pour plus d’informations sur nos thématiques de recherches, nous invitons les professionnels à se rendre sur la version anglaise de cette rubrique.

 

Equipe :

Johana Tournois : Ingénieur associé (CECS)

Benjamin Brinon : Technicien supérieur qualifié (CECS)

plateforme HTS

Le criblage à haut débit (ou HTS pour High Throughput Screening) consiste à confronter plusieurs centaines de milliers de molécules sur des cellules constituant un modèle pathologique pertinent d’une maladie génétique et d’observer l’effet des molécules testées. La découverte de nouvelles molécules potentiellement thérapeutiques est donc optimisée statistiquement du fait du très grand nombre de tests et a pour but ultime de fournir des lots de molécules candidates pour la mise au point de traitements.

L’activité de la plateforme se décompose en plusieurs étapes :

  • l’identification d’une cible d’intérêt qui caractérise les cellules touchées par une maladie génétique,
  • la mise au point d’un test cellulaire visant cette cible,
  • la miniaturisation et l’automatisation du test,
  • et enfin, le criblage à haut débit de bibliothèques de molécules chimiques sur ce test cellulaire.

Afin de réaliser ces criblages le laboratoire I-Stem s’est doté d’une plateforme robotique performante :

  • le système Bravo/Benchcel (Agilent technologies), automate permettant la miniaturisation et la standardisation des tests cellulaires.
  • le Biocel (Agilent technologies), automate permettant d’effectuer des campagnes de criblage de grande envergure (200 plaques de cellules au format 96 à 384 puits, soit environ de  10 000 à 40 000 tests par campagne de criblage) dans des conditions stériles et reproductibles.