Biologie cellulaire

Le contenu de cette rubrique en français est destiné au grand public. Pour plus d’informations sur nos thématiques de recherches, nous invitons les professionnels à se rendre sur la version anglaise de cette rubrique.

 

Equipe :

Karine Giraud-Triboult : Responsable plateforme (CECS)

Sophie Domingues : Ingénieur plateforme (CECS)

Lina El Kassar : Ingénieur plateforme (CECS)

Pascal Fragner : Ingénieur plateforme (CECS)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La plateforme Biologie Cellulaire permet de répondre aux besoins des équipes de Recherche de l’Institut en terme de méthodologies applicables à la biologie cellulaire concernant le contrôle qualité des cellules pluripotentes humaines et de leurs dérivés et l’optimisation des protocoles de culture de ces cellules.

Notre plateforme permet aussi d’apporter une expertise aux équipes de Recherche dans 2 domaines plus spécialisés que sont :

  • la transposition manuelle de protocoles de « grade recherche » en procédés de « grade clinique ». Ce fut le cas pour le programme de production en conditions GMP aujourd’hui en cours à l’EFS-ABG pour le programme « PACE » (épiderme) qui se poursuit par l’amélioration de ce programme (pigmentation et association à une sous-couche dermique) avec le programme clinique « PACE 2 ».
  • l’édition du génome des cellules pluripotentes humaines et de leurs dérivés par la méthode CRISPR/Cas9.

L’équipe a acquis dans ces domaines une réelle expertise au cours des dernières années, nous permettant aujourd’hui de répondre à des projets collaboratifs visant  l’exploration des voies de contournement du système immunitaire (« cellules fantômes ») avec l’équipe de Thierry Heidmann et la société Viroxis ou encore avec des projets portants sur des maladies neuromusculaires ultra-rares portés par des équipes de recherche françaises extérieures à I-Stem, dans le cadre du programme MyoPharm.

 

Concernant le contrôle qualité des cellules pluripotentes humaines et de leurs dérivés, nous portons une vigilance particulière à la vérification systématique et régulière de l’ensemble des cellules de l’Institut (Poster Plateforme Biologie Cellulaire_ISTEM_FR). Des anomalies non détectées peuvent entraîner des erreurs majeures dans la modélisation pathologique et la pharmacologie, ainsi qu’introduire des facteurs de risque sévères dans le cadre d’une thérapie cellulaire.

Pour cela notre équipe est dotée d’un équipement complet de cytogénétique comprenant une enceinte de séchage thermostatée CDS-5 (Thermotron) et un poste de microscopie automatisée Metasystem, permettant l’obtention de caryotypes de très bonne qualité pour une classification optimale des chromosomes et la visualisation précise des points de cassure et de réarrangement chromosomiques complexes.

En parallèle, nous procédons régulièrement à l’analyse du génome des cellules via l’utilisation de puces à ADN SNP (Illumina) commercialisées par la société Integragen (Evry, France) permettant la localisation précise et la taille exacte des anomalies génomiques des cellules pluripotentes humaines et de leurs dérivés.

Toujours pour explorer l’intégrité génomique de notre matériel biologique, notre plateforme teste régulièrement de nouvelles technologies de détection. Ce fut le cas de la collaboration que nous avons entrepris avec la société StemGenomics (Montpellier, France) qui propose un test de détection rapide des anomalies récurrentes acquises par les cellules pluripotentes. Ce test permet la vérification très rapide de nos cellules à des étapes clés et critiques du bioprocédé engagé telles que la création de grandes banques de cellules par la Plateforme de Bioproduction ou encore l’édition du génome des cellules par la méthode CRISPR/Cas9.