Conseil Régional

Conseil Régional d’Ile de France

I-Stem a bénéficié d’une importante subvention du Conseil Régional d’Ile de France dans le cadre de l’Appel d’Offres SESAME 2005, pour l’installation de la plateforme de culture automatisée, co-financée par l’AFM. Cet appel à propositions vise à soutenir des projets de recherche novateurs, menés dans les laboratoires franciliens, nécessitant un investissement matériel important, que ce soit par acquisition d’un équipement scientifique d’une certaine envergure ou pour la réalisation d’un dispositif expérimental original de recherche. Il s’adresse aux institutions de recherche relevant du secteur public et parapublic, ou privées à but non lucratif.

Le Conseil Régional nous a également accordé une allocation doctorale (A. Marteyn, équipe de C. Martinat, 2006).

Le partenariat avec le Conseil Régional d’Ile de France est, par ailleurs, en train de se structurer pour une période contractuelle de 3 ans dans le cadre de la mise en place d’un Domaine d’Intérêt Majeur « Cellules Souches et Médecine Cellulaire » dont la coordination a été confiée à AnneLise Bennaceur-Griscelli (U 602, Villejuif) et Marc Peschanski (I-Stem). 

 

AO 2005 : Plate-forme Robotique de Criblage Cellulaire à Haute Capacité

 

 

 

 

 

 

 

 

Coordinateur : I-Stem. Partenaires : AFM

Abstract de la demande (juin 2005)

Dans le cadre de nos activités de recherche explorant les potentiels thérapeutiques des cellules souches dans les maladies monogéniques, nous souhaitons constituer un module de criblage de molécules d’intérêt thérapeutique, HI-Screen. L’originalité de notre projet repose notamment sur l’utilisation de cellules souches embryonnaires humaines porteuses de mutations causales de maladies génétiques pour le criblage. Cela impose la production de cellules différenciées à partir de ces lignées en très grandes quantités. C’est cette nécessité de production (« scale-up ») qui nous a conduits à vouloir nous doter d’un module de culture automatique capable de maintenir les cultures de cellules pendant de très longues périodes (plusieurs semaines) et de gérer les molécules issues de vastes chimiothèques de composés à potentiel thérapeutique validées dans l’industrie. Pour compléter la plateforme robotique de criblage à haute capacité, nous devons ajouter à ce module de culture cellulaire automatisée une unité préparative de test à très haut débit qui pourra associer les technologies de test et les échantillons biologiques recueillis sur le module de culture.

Cette plate-forme robotique de criblage à très haut flux sera à même de prendre en charge un grand nombre d’échantillons et de les tester suivant un panel étendu de formats de test allant de la détection simple au dosage de molécules en milieu biologique ou encore des tests cellulaires.

Les objectifs de débit sont établis sur une base minimum de 200 000 points par jour axés autour des modèles pathologiques uniques que confèrent les lignées de cellules souches embryonnaires humaines mutées. Etant donnée l’exigence en termes de cadence et de rendement biologique il est nécessaire d’acquérir d’une infrastructure robotique modulaire compétente, fiable et rapide et de rationaliser ainsi nos efforts de recherche sur le modèle industriel.

 

Pour en savoir plus :