Communiqués de presse

Flux RSS

Progéria : découverte du mécanisme préservant les cellules neurales du vieillissement prématuré

Des chercheurs d’I-Stem, en collaboration avec l’équipe du Dr. Nicolas Lévy, ont découvert chez des patients atteints de progéria, -maladie rare entrainant un vieillissement global, prématuré et accéléré de l’ensemble des tissus et organes -, un mécanisme préservant leur système nerveux central de ce processus. Ces travaux, publiés le 21/06/2012 dans la revue Cell Reports … [Lire la suite]

Identification d’une anomalie chromosomique récurrente dans des cellules neurales dérivées de cellules souches pluripotentes humaines, ES et iPS

A l’heure où débutent les premiers essais cliniques de médecine régénératrice à partir de cellules souches pluripotentes, les équipes de l’Institut I-Stem dirigé par Marc Peschanski (Directeur de Recherche Inserm) continuent d’explorer les critères de qualité qui doivent s’imposer pour préserver au mieux la sécurité des patients. Il y a trois ans, une équipe d’I-Stem … [Lire la suite]

Une nouvelle source de mélanocytes pour la recherche clinique des pathologies pigmentaires grâce aux cellules souches.

Des chercheurs d’I-Stem viennent de mettre en place une méthode permettant d’obtenir une population homogène de mélanocytes, cellules responsables de la pigmentation de la peau. Ce travail, publié dans la prestigieuse revue Proceedings of the National Academy of Sciences en date du 19/08/2011, ouvre de nouvelles perspectives dans l’étude et le traitement de pathologies pigmentaires. … [Lire la suite]

Nouvelle première scientifique grâce aux cellules souches embryonnaires humaines

Pour la première fois, grâce à des cellules souches embryonnaires humaines issues du diagnostic préimplantatoire, des chercheurs d’I-Stem ont réussi à identifier des mécanismes jusqu’alors inconnus impliqués dans la maladie de Steinert. Ce travail, publié le 31/03/2011 dans la revue Cell Stem Cell, soulève des interrogations concernant la forme actuelle de la Loi de Bioéthique … [Lire la suite]

Première reconstitution d’un épiderme à partir de cellules souches embryonnaires humaines

La recherche sur les cellules souches avance à grand pas. L’équipe Génodermatoses d’I-Stem vient de réussir le pari de recréer un épiderme à partir de cellules souches embryonnaires humaines. Ces travaux sont publiés dans la revue The Lancet. Ces recherches sont financées grâce aux dons du Téléthon.   Lire le Communiqué de Presse   << … [Lire la suite]

I-Stem and Roche form research collaboration to discover new therapies for diseases such as Alzheimer’s and schizophrenia

  Lire le Communiqué de Presse (en anglais)    << Retour à la rubrique « Communiqués de Presse »

Réalisation de premiers criblages sur des cellules souches pour identifier des molécules actives sur la dystrophie myotonique de type 1

Quatre équipes de recherche d’I-Stem ont allié leurs forces dans un projet collaboratif et viennent juste de réussir un premier essai pilote de criblage thérapeutique de molécules chimiques et d’ARN interférents pour la dystrophie myotonique de type 1. Cette étude réalisée à I-Stem  a porté sur la capacité de ces molécules chimiques ou biologiques à corriger … [Lire la suite]

Prolifération des cellules souches : vers une meilleure compréhension des processus cellulaires liés aux cancers ?

Dans un travail paru le 24 novembre dans la revue Nature biotechnology, l’équipe Maladies neurodégénératives d’I-Stem a identifié une anomalie récurrente dans le génome des cellules souches embryonnaires humaines laissées trop longtemps en culture. Hasard ou non, cette même anomalie est retrouvée dans un certain nombre de cancers. Cette découverte laisse entrevoir qu’un même processus pourrait être … [Lire la suite]

Maladie de Huntington : première greffe de cellules souches embryonnaires humaines réussie chez l’animal.

L’équipe Maladies neurodégénératives d’I-Stem vient de réussir une première greffe de cellules souches embryonnaires humaines chez un animal modèle pour la maladie de Huntington. Les chercheurs ont ainsi développé un protocole permettant de transformer ces cellules, en un type de neurones spécifiquement touchés dans la maladie de Huntington. Par la suite ils ont démontré la … [Lire la suite]