Projet SCR&Tox

Le contenu de cette rubrique en français est destiné au grand public. Pour plus d’informations sur nos thématiques de recherches, nous invitons les professionnels à se rendre sur la version anglaise de cette rubrique.

 

Equipe:

Delphine Peric : Post-doctorante (Inserm)

Karine Giraud-Triboult : Ingénieur associé (CECS)

 

Lors du développement de produits destinés à l’homme, identifier au plus tôt les composés toxiques est indispensable. Toutefois, les limites des études classiques de toxicologie prédictive sont clairement reconnues. Il existe désormais un consensus général soulignant la nécessité de mieux comprendre les mécanismes moléculaires induits suite à l’exposition à un composé toxique, et ce, dans des modèles à haute prédictivité.

A l’heure actuelle, les cellules souches pluripotentes humaines (CSPh) représentent sans conteste la ressource cellulaire la mieux adaptée pour accompagner ce changement de paradigme. En effet, leur potentiel d’auto-renouvellement illimité à l’état indifférencié et leur pluripotence leur permettent d’offrir l’accès à des modèles physiologiques pour tous les types cellulaires, permettant en outre d’intégrer une représentativité de la diversité observée au sein de la population.

Notre projet de recherche repose ainsi sur l’utilisation des CSPh, et plus particulièrement de leurs progénies du muscle et de la peau, afin de mettre au point des modèles in vitro permettant d’explorer les mécanismes de la toxicité chronique subaigüe et de contribuer à définir le « toxome » associé. Ce projet transversal est effectué en étroite collaboration avec les équipes spécialisées d’I-Stem et plusieurs partenaires européens.

Pour en savoir plus