Réalisation de premiers criblages sur des cellules souches pour identifier des molécules actives sur la dystrophie myotonique de type 1

Quatre équipes de recherche d’I-Stem ont allié leurs forces dans un projet collaboratif et viennent juste de réussir un premier essai pilote de criblage thérapeutique de molécules chimiques et d’ARN interférents pour la dystrophie myotonique de type 1. Cette étude réalisée à I-Stem  a porté sur la capacité de ces molécules chimiques ou biologiques à corriger les anomalies pathologiques observées dans des cellules souches embryonnaires porteuses de l’anomalie génétique responsable de la dystrophie myotonique de type 1. Fort du succès de ce premier essai, des campagnes de criblages à plus large échelle sont prévues en 2009. 

 

<< Retour à la rubrique « Communiqués de Presse »