Maladie de Huntington : première greffe de cellules souches embryonnaires humaines réussie chez l’animal.

L’équipe Maladies neurodégénératives d’I-Stem vient de réussir une première greffe de cellules souches embryonnaires humaines chez un animal modèle pour la maladie de Huntington. Les chercheurs ont ainsi développé un protocole permettant de transformer ces cellules, en un type de neurones spécifiquement touchés dans la maladie de Huntington. Par la suite ils ont démontré la capacité de progéniteurs neuronaux, issus des cellules souches embryonnaires, à se différencier en neurones dans le cerveau de rats présentant des lésions similaires à celles observées chez l’homme. 

 

<< Retour à la rubrique « Communiqués de Presse »